Soutien de l’Union européenne à la journée mondiale de l’aide humanitaire

L’Union européenne soutient chaque année la journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée le 19 août. Cette date marque le jour de l’attaque à la bombe du siège de l’ONU à Bagdad en 2003, à l’occasion de laquelle 22 travailleurs humanitaires ont perdu la vie.

C’est un jour de commémoration en l’honneur toutes les femmes et de tous les hommes courageux qui risquent leur vie pour d’autres, et de sensibilisation aux dangers croissants auxquels font face les travailleurs humanitaires.

Une tendance alarmante

En 2014, 329 travailleurs humanitaires ont été victimes d’attaques graves, dont plus d’un tiers furent mortelles. Les employés nationaux sont les plus en danger : en 2014, la majorité des victimes d’attaques étaient des hommes et des femmes venant des pays affectés. La diminution d’attaques contre les travailleurs humanitaires entre 2013 et 2014 ne signifie pas que le monde est devenu un endroit plus sûr. Cette baisse d’attaques en 2014 est due au fait que moins de travailleurs aient pu être déployés dans les zones de conflit à cause des problèmes de sécurité. L’absence d’un accès sûr et sécurisé empêche des millions de personnes de recevoir l’aide dont ils ont besoin.

Les attaques contre les travailleurs humanitaires sont une violation du droit humanitaire international. La loi s’applique à tous les acteurs de conflits, qu’ils soient gouvernementaux ou pas, et définit leurs responsabilités dans domaines cruciaux tels que : la protection des civils et des travailleurs humanitaires ; la protection de populations vulnérables comme les réfugiés, les femmes et les enfants et le droit des citoyens nécessitant de l’aide humanitaire.

L’Union européenne promeut vigoureusement le respect du droit humanitaire international à travers ses plaidoyers et ses financements afin d’assurer l’accès humanitaire aaux personnes qui en ont besoin. L’Union européenne finance des formations au droit humanitaire international pour le personnel civil et militaire travaillant dans des opérations de gestion de crises de l’UE.

La tradition humanitaire de l’Europe

L’Europe a une longue tradition de service humanitaire. Elle est le lieu de naissance de beaucoup d’organisations mondiales d’aide humanitaire. L’Union européenne dans son ensemble fournit de l’aide humanitaire depuis plus de 40 ans et est, avec ses Etats Membres, le plus gros bailleur de fonds humanitaires au monde. La solidarité européenne reçoit le soutien total de ses citoyens : selon un récent sondage (L’enquête Eurobaromètre), neuf européens sur dix affirment qu’il est important que l’UE finance l’aide humanitaire.

En 2014, la Commission européenne a aidé 121 millions de victimes de désastres naturels et de conflits à travers plus de 80 pays par le biais de son service dédié à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO). Ceci a été réalisé avec moins d’1% du budget annuel total de l’UE, soit mois de 2 euros par citoyen de l’Union européenne. L’UE continue d’assister les plus vulnérables, comme par exemple les victimes des conflits qui ont lieu en Syrie, en République Centrafricaine et au Sud-Soudan, les survivants des désastres naturels en Asie, ainsi que les victimes affectées par l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. L’aide humanitaire de l’UE est délivrée en partenariat avec plus de 200 organisations humanitaires, dont des organisations non gouvernementales et internationales, les Nations Unies et les sociétés de la Croix Rouge. L’aide de l’Union européenne se base exclusivement sur les besoins et se fonde sur les principes d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance.

Une occasion historique

Les 23 et 24 Mai 2016, la communauté humanitaire se réunira à Istanbul pour le premier Sommet humanitaire mondial. Ceci sera une occasion historique pour trouver des moyens de mieux cibler les besoins humanitaires dans un monde en changement. Ce sera l’occasion de trouver des moyens d’améliorer l’efficacité du travail humanitaire et de mieux gérer les risques auxquels les travailleurs humanitaires sont soumis. Ce sommet sera également l’occasion de réaffirmer l’engagement de l’Union européenne de soulager la souffrance humaine et soutenir les peuples touchés par les crises et les conflits à travers le monde. En tant que principal bailleur de fonds humanitaires au monde, l’UE a un rôle décisif à jouer.

Dernière modification : 20/08/2015

Haut de page