SOUS LE SIGNE DE L’AMITIE

SOUS LE SIGNE DE L'AMITIE

Cette année encore, la Fête Nationale a été l’occasion de célébrer les excellentes relations entre les Seychelles et la France, placées depuis toujours sous le signe d’une amitié sincère et d’une estime réciproque.

Ce week-end, la France a une nouvelle fois montré son attachement à la commémoration de l’indépendance des Seychelles, à travers la participation des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) basées à La Réunion et à Mayotte.
Les FAZSOI ont en effet aligné deux détachements, un de la marine nationale et un de l’armée de terre. Dans le même temps, un avion CASA de l’armée de l’air participait au défilé aérien, après avoir largué une équipe de parachutistes. Les militaires du 2e Régiment de parachutistes de l’infanterie de marine ont atterri au milieu du stade, portant fièrement les drapeaux seychellois et français et permettant à l’artiste seychellois Isham Rath une expérience inoubliable de saut en tandem.

Parallèlement, le navire Champlain accueillait lors de son escale à Victoria du 28 juin au 2 juillet une réception au cours de laquelle Son Excellence Monsieur Lionel Majesté-Larrouy, ambassadeur de France aux Seychelles, a remis au nom de la France et plus particulièrement de la ministre des armées la médaille de la défense nationale aux colonels Clifford Roseline et Michael Rosette.
Cette remise de décoration illustre la collaboration étroite qui existe entre les SPDF et les FAZSOI, qui ont conduit depuis 2011 près d’une soixantaine d’activités communes, notamment des exercices annuels à La Réunion (Papangue) et à Mahé (Cateau Noir), au cours desquelles plus de 1000 militaires seychellois ont été formés.

Si la coopération entre les deux nations est si intense et si les Seychelles accueillent près de sept escales par an de navires militaires français, ce n’est pas un hasard. Cela s’explique au contraire par la proximité des deux nations de l’océan Indien, qui partagent une frontière commune et sont confrontées aux mêmes défis.
La France est à ce titre pleinement engagée dans la sécurité maritime de la région, comme l’a rappelé l’ambassadeur de France. Ainsi, les saisies de drogue effectuées par les navires français représentent 20% des prises en mer dans la zone. Rien que le déploiement de ses unités navales dans l’océan Indien représente 20 millions d’euros par an.

Après des années de solide amitié, la relation entre les Seychelles et la France n’est pas seulement liée à une communauté d’intérêts mais surtout à la solidarité naturelle entre voisins d’un même océan.

Dernière mise à jour le : 10 juillet 2019
Retour en haut