L’Ambassadeur assiste à la signature d’un protocole d’accord touristique entre la Réunion et les Seychelles

Le protocole concerne la Fédération Réunionnaise de Tourisme et fait justement suite à une réunion tenue à St. Denis entre le ministre St. Ange et le président de cette fédération Azeddine Bouali. Il a été signé par M. Bouali et la directrice (CEO) du Conseil du Tourisme des Seychelles (STB) Sherin Naiken, en présence du ministre St. Ange, de l’ambassadeur de France Lionel Majesté-Larrouy, de la secrétaire générale au Tourisme Anne Lafortune et du chef exécutif de l’association des Iles Vanilles Pascal Viroleau.

JPEG - 221.4 ko
JPEG - 150.9 ko

D’après ce dernier accord, la Fédération Réunionnaise du Tourisme attachera des hôtesses d’accueil au bureau du Conseil du Tourisme à l’Aéroport International de Pointe Larue et ainsi qu’au Port de Victoria, lors de visites de paquebots. Des hôtesses de la STB pourront en retour suivre des formations à La Réunion.

Une deuxième partie de l’accord vise à offrir davantage d’opportunités aux artistes des pays des Iles Vanilles. Ainsi, un orchestre sera en permanence présent sur chaque bateau en croisière entre les îles.

Pour Mlle Naiken, la signature est une preuve supplémentaire de partenariat réel entre les Seychelles et La Réunion, partenariat qu’elle dit contribuera à une meilleure connaissance des îles.

« Je suis contente du chemin parcouru car ensemble nous serons plus forts », a-t-elle commenté.

D’après M. Bouali, sa rencontre avec le ministre St. Ange a permis de voir comment améliorer les relations existantes. Il a quand même précisé que l’accueil qu’offriront les hôtesses à bord des bateaux et la possibilité aux artisans de vendre leurs produits aux voyageurs « n’est que le début », car comme il a commenté, « il y a un travail énorme à faire ».

Il a encore insisté que « c’est grâce aux Iles Vanilles qu’on peut aller de l’avant ».

Le ministre St. Ange a pour sa part souligné que le partenariat entre les Iles Vanilles va augmenter le nombre de croisières, le nombre de passagers et les nuits qu’ils vont passer aux Seychelles. Il a ajouté qu’un orchestre présent au départ de chaque port ainsi qu’un personnel local à bord va permettre au tourisme de toucher la population d’une nouvelle dimension.

Quant à l’ambassadeur Majesté-Larrouy, il a observé avec satisfaction la mise en place « d’accords de plus en plus fréquents et de plus en plus fructueux, avec la collaboration de La France ».

Il a conclu qu’avec avec le problème de sécurité et d’incertitude mondial, « l’Océan Indien est devenue la destination idéale ou règne la paix et la solidarité ».

Dernière modification : 16/08/2016

Haut de page