Collaboration entre les Seychelles et les TAAF

Démarrage d’une collaboration entre la collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) et la République des Seychelles dans le cadre du 11e FED régional océan Indien

JPEG - 151.8 ko
Remise du livre Escales au bout du monde par M. Marteau à M. Didier DOGLEY et M. Lionel MAJESTE-LARROUY (résidence de France - Mahé)

Victoria, les 2 et 3 février 2017 - Dans le cadre de l’élaboration de la programmation du 11ème Fonds européen de développement (FED) régional océan Indien, une mission de la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), organisée et pilotée par l’ambassadeur de France aux Seychelles, a permis d’identifier plusieurs pistes de collaboration entre les deux territoires pour la période 2014-2020.

Les Seychelles et les TAAF recèlent des écosystèmes exceptionnels qui les positionnent de manière privilégiée au regard des enjeux environnementaux des territoires insulaires de l’océan Indien. Ces terres évoluent dans un contexte mondial caractérisé par un risque croissant d’érosion de la biodiversité et d’appauvrissement des milieux naturels conduisant à la perte des services écosystémiques associés. Ce risque est d’autant plus important pour ces territoires insulaires tropicaux, pour lesquels les effets du changement climatique sont particulièrement manifestes, et dont le développement économique repose en grande partie sur la valorisation des ressources naturelles (pêche, tourisme, etc.).

Dans ce contexte, la République des Seychelles et les TAAF se sont engagés à collaborer dans le cadre de la programmation du 11e FED régional océan Indien, dont les TAAF sont ordonnateur régional et pour laquelle une enveloppe de 4M€ est dédiée à l’ « observation, la gestion et la préservation des écosystèmes terrestres et marins ». Les deux territoires ont ainsi choisi de construire et mettre en œuvre conjointement un projet de conservation et de valorisation durable de leur patrimoine naturel.
M. Marteau, directeur de l’Environnement des TAAF et son adjointe, Mme Marinesque, se sont entretenus avec les équipes du Ministère de l’environnement des Seychelles et plusieurs acteurs seychellois de la conservation, parmi lesquels Seychelles Island Foundation, Island Conservation Society, National Park Authority, l’Université des Seychelles ou encore l’Institut de Recherche pour le Développement, afin de travailler conjointement à la construction de ce projet.

Des premières pistes d’actions ont été identifiées en matière de suivi des écosystèmes vulnérables (récifs coralliens, mangrove, etc.) et espèces migratrices (oiseaux marins, mammifères marins, tortues marines, etc.), de restauration des écosystèmes (éradication d’espèces exotiques envahissantes) ou encore de gestion des pêches (formation à l’observation des pêches et suivi des pêcheries côtières).
Lors de ces rencontres, M. De Commarmond, Secrétaire principal du Ministère de l’Environnement, a mis l’accent sur le fait que ce projet viendrait utilement alimenter l’Initiative pour le Plan d’aménagement spatial des Seychelles en cours d’élaboration (2014-2020).

Le Ministre de l’Environnement, M. Didier DOGLEY, et l’ambassadeur de France aux Seychelles se sont félicités du démarrage de cette collaboration, en rappelant toute la pertinence d’associer les efforts déployés par ces territoires voisins pour faire face à des défis environnementaux communs.

Rendez-vous est pris pour poursuivre rapidement ce partenariat, avec une prochaine étape de finalisation de la stratégie commune qui sera soumise à l’Union Européenne en mars 2017.

Dernière modification : 14/02/2017

Haut de page