Célébration de la Fête nationale 2015

Cette année la Fête nationale française a été célébrée le 14 Juillet 2015 au domaine du Val-des-Près (Au Cap).

Diaporama de la soirée :

ALLOCUTION DE S. EXC. M. Lionel MAJESTE-LARROUY Ambassadeur extraordinaire et Plénipotentiaire de la République française A l’occasion de la Fête Nationale 14 Juillet 2015 VICTORIA – Le Domaine du Val-des-Prés

(NB :Seul l’énoncé fait foi)

Mesdames et Messieurs les Hauts Dignitaires de la République des Seychelles,
Compatriotes,
Amis Seychellois et Collègues étrangers,

La Fête nationale de la République française a toujours ce quelque chose de particulier qui fait qu’elle ne ressemble à aucune autre fête nationale.

Peut-être parce que c’est plus un état d’esprit qu’un moment officiel. Peut-être parce qu’elle brasse, par-delà les frontières et les différences, ce je ne sais quoi de convivial et de populaire, d’historique et de digne à la fois, qui rassemble et réjouit les coeurs.

Ici encore aujourd’hui, vous tous, si nombreux, représentez cette communion de valeurs et de partage dont la France est si fière. Merci à tous d’être venus nous apporter votre amitié en ce 14 juillet 2015.

La soirée qui vous est proposée, après ces quelques brefs moments protocolaires, vous permettra de vous divertir le mieux possible, en dégustant spécialités et mignardises, champagne et vins de nos vignobles.

Nous rendons hommage, comme je le fais avec beaucoup de reconnaissance et de remerciements, à tous ceux et celles qui ont oeuvré à son succès, à nos nombreux mécènes, aux entreprises françaises et seychelloises, à nos amis de l’Ile de la Réunion.

Je salue leur générosité et leurs attentions, toujours actives et désintéressées, pour la France et son Ambassade à Victoria. Tous méritent vos applaudissements !

La Fondation pour le Patrimoine qui nous accueille au Domaine du Val-des-Prés, de même que l’établissement « Pomme-Canelle » ont fait peau neuve aujourd’hui en notre honneur. Merci à eux pour cette belle hospitalité créole !

Nous aurons dans quelques instants le plaisir de vous faire partager les solos de notre ami Jean Quatre, les accents émouvants de la belle chorale d’Anse Boileau, les accords de l’Orchestre national et les rythmes d’une formation de jeunes seychellois prometteurs, le groupe « La Brise ».

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et des Transports, qui représentez ce soir le Gouvernement des Seychelles, soyez le bienvenu, ainsi que vos collègues ministres et dignitaires de votre pays.

Mon Cher Joël, les trois mois et demi depuis ma cérémonie d’accréditation auprès du Président James Michel m’ont permis de redécouvrir intensément votre pays, que nous avions déjà visité, mon épouse et moi, en 1996, en simples touristes.

Et je peux vous dire, sans hésitation, que nous nous y sentons tout-à-fait chez nous.

Le peuple seychellois nous comble de marques d’affection quotidiennes. La qualité de votre accueil, à tous les niveaux officiels, est sans égale.
Je le constate en toute simplicité : j’ai grand plaisir à travailler et vivre chez vous !

Qu’il me soit permis de donner un coup de chapeau particulier à la Maison Quéau de Quinssy, dynamique, efficace et toujours à l’écoute. Je salue notamment l’extrême disponibilité et gentillesse du Service du Protocole.

La relation entre la France et les Seychelles, Monsieur le Ministre, est empreinte de simplicité et de franchise. Elle repose sur la confiance et le respect mutuel au service de l’efficacité de nos actions.
Je n’en dresserai pas ici le bilan, - parce que la liste en serait trop longue - de nos fructueuses opérations, bilatérales, régionales et internationales, comme de nos accords et appuis mutuels.

Nos échanges sont multiformes, dans l’action et l’anticipation.

Ils sont confortés par le voisinage de nos deux Nations au sein de l’Océan Indien, espace dont nous partageons la géographie et les destinées.

Tous les domaines sont couverts : politique, économique, culturel, social, scientifique, éducatif, sécuritaire, financier, artistique, mais aussi la santé, l’environnement, le tourisme, l’agriculture, les pêches, sans mentionner bien sûr la Francophonie…
J’en oublie sans doute, mais les Seychellois en connaissent bien toutes les facettes, ne serait-ce qu’à travers les rapports nombreux qu’en fait la presse nationale. Dont je salue bien amicalement les journalistes en cette occasion !

Monsieur le Ministre,

La France et les Seychelles entretiennent une relation particulière, vivante et profonde. Elle s’est forgée dans la découverte même de cet archipel et l’installation de ses premiers habitants, Français.
L’Histoire, comme le présent, confère à cette marque indélébile d’amitié un caractère unique et peut-être d’exception.

Ce n’est pas un hasard si mes compatriotes représentent le contingent le plus important de touristes !
Ce n’est pas un hasard si Air Seychelles vient de relancer avec succès ses vols directs vers Paris.
Ce n’est pas un hasard non plus si un nombre croissant de Français choisissent de s’installer et d’investir dans ce pays où ils se sentent bien, votre pays, qui vient d’accéder au statut envié de « Pays à haut revenu ».

Monsieur le ministre, Cher Joël,

J’ai pris mes marques désormais dans ce beau et bon pays. Sachez que votre Gouvernement, s’il le souhaite, peut s’appuyer sans réserve sur moi et tous mes collaborateurs.
Ensemble, osons, essayons, agissons.
Côte-à-côte, imaginons, inventons, construisons.

Il faut dans ce monde incertain savoir sortir des sentiers battus pour explorer de nouvelles routes, de nouvelles destinées et bâtir, ensemble, des solidarités novatrices.

L’enjeu est autant d’actualité que de taille. La Conférence de Paris Climat, fin 2015, sera le plus grand événement diplomatique que la France ait jamais organisé : 195 pays et 40 000 participants sont attendus.
Six ans après Copenhague, c’est le grand rendez-vous sur la lutte contre le dérèglement climatique.
Notre objectif est de trouver un accord international, universel et ambitieux. L’appui des Seychelles et de ses partenaires des petits Etats insulaires est déterminant. La France sait pouvoir compter sur lui.

Chers Amis,
L’Ambassade de France est toujours à votre écoute. Elle accueillera encore et sans cesse, talents et initiatives. Et la République saura récompenser comme il se doit toutes les Seychelloises et les Seychellois pour leurs profondes marques d’attachement et de mérite, comme pour leurs éminentes contributions à l’égard de la France.

Les Seychelles peuvent aussi avoir confiance dans l’appui sans faille de tous mes compatriotes. Installés ici à titre privé ou dans des institutions publiques, comme l’Ecole française et l’Alliance française de Victoria, ils y travaillent au développement économique et à l’épanouissement de la société seychelloise.

Je vous adresse mes remerciements, chers compatriotes, pour votre apport qui contribue au prestige de notre pays et je vous encourage à persévérer dans la voie que vous avez choisie d’œuvrer pour le bien-être des Seychelles.

Pour autant, ce soir, le plus important reste une fête bleu-blanc-rouge, amicale et conviviale.
Mes collaborateurs, ma famille et moi –même vous souhaitons une bonne soirée, enjouée et musicale !

HYMNES NATIONAUX
SANTES

Chers Amis,
Et maintenant, levons nos verres à la prospérité du peuple seychellois et à la santé du Président James Alix MICHEL, dont nous regrettons vivement, mes invités et moi-même, qu’il n’ait pu se libérer ce soir pour fêter avec nous ce 14 Juillet à Victoria.
Au Président Michel et au Peuple Seychellois !

VIVENT LES SEYCHELLES, VIVE LA FRANCE !.

Dernière modification : 09/11/2015

Haut de page